The hate U give – Angie Thomas

IMG_20170702_143307_913

J’ai lu ce roman il y a quelques temps en VO et j’attendais sa sortie en VF avec impatience, tout comme j’en attend son adaptation télévisuelle, prévue pour bientôt (je n’ai pas réussi à trouver de date précise).

J’ai refermé ce livre avec une très inhabituelle pensée : « Tout le monde devrait le lire ».
Inhabituelle car je ne crois pas au livre universel, susceptible de plaire à tous, et que j’essaie d’ailleurs de faire mon possible, lors de la rédaction de chroniques, pour orienter l’éventuel lecteur dans le bon sens.
Pourtant ce livre, entre roman et témoignage, est pour moi un futur classique, fortement apparenté au célèbre Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur d’Harper Lee, et devrait être proposé à la lecture à un très large public.

Ce roman, classé young adult pour l’âge de son héroïne (Starr, 16 ans) dépasse largement les frontières du genre. C’est un cri dénonçant des réalités effroyables, des injustices intolérables, une situation permanente aux Etats-Unis, à travers un fait précis : le refus d’accorder la même valeur humaine à un jeune garçon noir qu’à un jeune garçon blanc.

Le roman est bien écrit, agréable à lire, avec des dialogues qui sonnent particulièrement authentiques (j’ai dû parfois recourir au dictionnaire urbain, je suis curieuse de voir comment le traducteur s’en est tiré !), des personnages forts et des situations très subtiles.
Le père de Starr, un ancien chef de gang reconverti à une honnête vie de labeur pour l’amour des siens, est certainement le personnage qui m’a le plus frappée et émue.
J’ai été aussi particulièrement remuée par la place des enfants dans l’histoire, ces petits qui côtoient l’injustice et la violence en toute innocence, sur le point d’être arrachés à leur enfance pour être plongés dans les réalités du monde injuste et violent où ils sont nés – par les hasards de la vie.

Un roman très fort à découvrir.

Et une superbe couverture conservée de celle de la version originale, quelle riche idée !

20180405_131349

Aux Editions Nathan pour la version française, parution le 5 avril 2018

496 pages –  17,95 € pour le format papier