Les bonbons des années 60

« Je vous ai apporté des bonbons
Parce que les fleurs c’est périssable
Puis les bonbons c’est tellement bon
Bien que les fleurs soient plus présentables
Surtout quand elles sont en boutons »

Après ce début en chanson, avec les mots malicieux de Jacques Brel (mots qu’il n’aurait jamais pu écrire dans le monde uchronique de ma série Lysandre Chalkhill, où toute créativité humaine cessa en 1961) je vais vous parler un peu des bonbons qui existaient déjà à cette époque. Il est étonnant de constater que nous continuons de déguster  certains d’entre eux avec entrain !

20171014_181119

Les Mi-Cho-Kos, par exemple, ces délicieux caramels au chocolat que mademoiselle Henriette distribue avec largesse aux orphelins qu’elle conduit au Centre Résidentiel à bord de son minibus bleu et blanc. Les originaux, au chocolat noir, ont été créés en 1936 par la société française La Pie Qui Chante.

20171014_181103

Les smarties, ces petites dragées rondes, plates et colorées, fourrées au chocolat, ont été créées en Angleterre en 1937 par Rowntree’s. Dans notre monde elles n’ont été introduites en France qu’en 1963, mais on peut très bien imaginer qu’elles l’aient été également dans celui de Lysandre Chalkhill.

20171014_181144

Les M&M’s, des chocolats enrobés de sucre coloré, marqué au nom du fabricant pour limiter les imitations, ont été créés en 1940, à l’usage des soldats. Forrest Mars, un américain, s’est inspiré lors d’un voyage en Espagne des soldats Espagnols qui utilisaient cette technique d’enrobage de sucre pour éviter que leurs chocolats ne fondent. Ces bonbons sont très vite devenus populaires auprès de la population civile, dès les années 50.

Ces trois exemples ne sont pas les seuls. Il y a aussi les carambars (1954, français, entreprise Delespaul), les malabars (1958, français, société Kréma), les cachous La Jaunie, encore plus anciens, créés en 1880 à Toulouse par un pharmacien. Et beaucoup d’autres encore, les bonbons ça ne se démode pas ! 😀

Alors, vos confiseries préférées existaient-elles déjà en 1961, date à laquelle les Intelligences Biologiques annihilèrent toute créativité humaine, et donc toute possibilité de création de nouveaux bonbons ? Enfant j’avais une coupable faiblesse pour les Rochers Suchard (et une technique pour les manger que je ne vous dévoilerai pas, ne souhaitant pas choquer les âmes sensibles…). Ouf, d’après mes recherches ils existent depuis 1934 ; Résidents ou pas, j’aurais pu espérer en manger !

 

20171014_180724_HDR-1-1

 

2 réflexions sur “Les bonbons des années 60

Les commentaires sont fermés.